Didactique

Certain que pour construire une société a même d’affronter le mieux possible les problèmes liés au risque hydrogéologique, il convient surtout de former les nouvelles générations, plus réceptives aux nouveautés, le Centre fonctionnel organise et gère une série d’activités didactiques destinées aux écoles des différents ordres et degrés.

Toutes ces initiatives sont destinées à la fois aux enfants et aux enseignants de sorte que, les années suivantes, en s’appuyant sur le matériel fourni et sur la formation y relative, ces derniers soient en mesure de reproposer de façon autonome les projets, en approfondissant éventuellement certains thèmes.

Les activités proposées concernent la météorologie, les inondations, la dynamique de la formation des glissements de terrain jusqu’à l’analyse des cartes de dangers, et elles traitent tous ces sujets à travers des jeux destinés aux plus petits ou des explications détaillées pour les plus grands.

Toutes ces activités sont destinées aux écoles suivantes :  

 

Écoles maternelles

Les activités proposées ont pour objectif de présenter aux enfants, par le biais du jeu et des jeux de rôles, les principaux éléments qui caractérisent la météorologie (le soleil, la pluie, le vent, la neige, etc.) et les effets éventuels des fortes pluies sur le territoire (éboulements et inondations).

La première activité présente, à travers le jeu théâtral et l’intervention d’un narrateur, les caractéristiques météorologiques des quatre saisons.

Durant la deuxième activité, un gros nuage, un grand-père et son petit-fils sont les personnages clés d’une scène qui met en évidence le rôle fondamental de l’expérience dans les cas d’alerte, tout en présentant les comportements corrects que les enfants doivent adopter dans ces situations.

La troisième activité se base sur la maquette d’une vallée enchantée où se déroule une histoire qui permet d’illustrer les caractéristiques principales d’une inondation.

Les enfants terminent les activités, d’une durée moyenne d’une heure trente, par des dessins et des chants.


Écoles élémentaires

Le projet d’éducation environnementale « C’est moi qui fais les prévisions ! », destiné aux classes de quatrième et de cinquième des écoles élémentaires valdôtaines fait partie d’un parcours d’approfondissement pour élèves et enseignants, qui porte sur le fonctionnement du système de prévision, de suivi et d’alerte, ainsi que sur l’élaboration des prévisions météorologiques et sur les effets des phénomènes au sol (éboulements et inondations).

L’objectif de ce projet est de donner aux enfants les connaissances nécessaires pour lire un bulletin météo et reporter les informations essentielles sur un totem, fourni par le Centre fonctionnel régional, de façon à présenter aux autres élèves les prévisions pour le lendemain.

Une réunion préliminaire avec les enseignants est organisée afin de décrire le projet à ces derniers et de les former sur les thèmes principaux qui seront abordés durant l’activité. Les activités destinées aux élèves ont lieu en deux séances : lors de la première, les élèves visitent une station météorologique près de leur école, alors que pendant la deuxième, ils découvrent le Centre fonctionnel. À cette occasion, ils rencontrent un météorologue qui leur explique comment se réalisent les prévisions, puis ils approfondissent les thèmes des glissements de terrain, des inondations et des alertes en observant ces phénomènes sur une maquette représentant une vallée alpine.

Enfin, le projet prévoit une journée finale de jeux par équipes sur le thème de la météorologie.

Matériel :


École secondaire du premier degré

Notre proposition s’articule autour de deux activités. La première s’adresse surtout aux élèves de première année de l’école moyenne et porte sur la connaissance des instruments inhérents à la météorologie. Les élèves, divisés en groupes, découvrent les anciens instruments météorologiques et formulent des hypothèses sur leur fonctionnement. Un technicien du Centre fonctionnel leur présente les différents instruments et leur décrit les stations météorologiques les plus perfectionnées du point de vue technologique.

La deuxième activité s’adresse aux élèves de troisième année et consiste en une simulation d’alerte par les élèves divisés en groupes. Dans le cadre de cet exercice, les jeunes apprennent à lire des cartes simplifiées portant sur le risque d’inondation.

Matériel:

Première année de l’école moyenne

Troisième année de l’école moyenne 


École secondaire du second degré

Les classes sont accompagnées d’un technicien du Centre fonctionnel qui leur fait visiter les différentes zones techniques du site et leur explique comment s’établit une prévision météorologique, comment se lance un bulletin d’alerte hydrogéologique, comment se gère le réseau des stations et comment s’élaborent les cartes de risque.
Une simulation d’alerte ou la description d’une station météorologique et de ses instruments complètent la visite.